Le Brevet des collèges fait peau neuve

L’édition 2017 du brevet des collèges comporte différentes nouveautés. L’histoire de l’art est remplacée dans l’épreuve orale par les enseignements pratiques interdisciplinaires (EPI). Quant aux épreuves écrites, elles s’ouvrent dorénavant aux sciences (physique-chimie et SVT), à la technologie et à l’enseignement moral et civique (EMC).

Le Diplôme national du brevet des collèges (DNB) est un examen qui se déroule en fin de 3ème et qui permet d’évaluer les connaissances acquises par les élèves tout au long de leur scolarité au collège. Cette année, ils inaugurent une nouvelle formule. Les épreuves écrites sont réparties sur deux jours. Elles auront lieu le 29 et le 30 juin. Le point sur ce qu’il faut en savoir.

Pour obtenir le DNB, l’élève doit acquérir un minimum de 350 points sur un total de 700. Plus de la moitié des points (400) est attribuée sur la base d’un contrôle continu qui prend en compte les notes de l’élève pendant l’année. Les 300 points restants sont répartis à part égale sur trois épreuves dont une à l’oral. Les dates des oraux varient en fonction des établissements. Au Collège Echange, elles ont lieu le 14 juin dernier.

Des épreuves écrites désormais plus denses

A partir de cette année, l’épreuve orale (100 points) ne porte plus sur l’histoire des arts, mais sur les enseignements pratiques interdisciplinaires (EPI) ou sur l’un des parcours éducatifs (parcours avenir, parcours citoyen, parcours d’éducation artistique et culturelle) vus en cours d’année. C’est l’élève qui choisit l’EPI ou le parcours (voyage, sortie sur un lieu ou sortie théâtre par exemple) qu’il présente. La présentation dure 5 minutes. Elle est suivie de 10 minutes pendant lesquelles le jury (composé de deux professeurs) pose des questions à l’élève.

Le DNB comporte également deux épreuves écrites (100 points chacune). La première dure trois heures. Elle porte sur les mathématiques, la physique-chimie, les sciences de la vie et de la Terre (SVT) ainsi que sur la technologie. Sur ces trois dernières matières, deux sont tirées au sort. L’élève peut aussi bien tomber sur le couple physique-chimie/SVT que physique-chimie/technologie ou même SVT/technologie. Les questions posées lors de cette épreuve couvrent l’ensemble des apprentissages depuis la 6ème sauf en technologie où seule l’année de 3ème est au programme.

 Début des hostilités, dans moins de 2 semaines

La seconde épreuve écrite dure 5 heures. Elle est divisée en deux parties. La première porte sur le Français, la deuxième sur l’histoire, la géographie ainsi que l’enseignement moral et civique (EMC). L’épreuve de Français comporte des questions sur un texte, une lecture d’image, une dictée, une réécriture, et une rédaction où l’élève peut choisir entre un sujet d’invention (avec un thème bien évidemment) ou une argumentation.

Pour la deuxième partie de cette épreuve, un thème particulier est abordé dans chaque matière. Il peut par exemple s’agir de la seconde guerre mondiale et des médias en histoire, des différents pôles d’exploitation en France en géographie, et de la vie du citoyen en EMC.

On obtient le brevet à partir de 350 points, mais sans mention. A partir de 420 points, on a une mention assez bien, 490 points une mention bien, et 560 points une mention très bien.

L’Echangeur souhaite bonne chance à tous les élèves de 3ème du Collège (et aux autres) !

Nausicaa Favrel